DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vladimir Jirinovski, 5e campagne pour le nationaliste russe

Vous lisez:

Vladimir Jirinovski, 5e campagne pour le nationaliste russe

Taille du texte Aa Aa

Vétéran de la politique post-soviétique, le nationaliste Vladimir Jirinovski mène sa cinquième campagne électorale, fidèle au poste, même si sa cote de popularité s’est considérablement effritée au fil des années.

Né au Kazakhstan d’un père juif polonais, Vladimir Jirinovski étudie les langues et le droit, rentre au KGB, avant de se lancer en politique en 1990 en fondant son parti, le parti libéral-démocrate.

Un parti qui n’a de démocrate que le nom. Xénophobe, voire antisémite, partisan du retour à un Etat fort et répressif, expansionniste, il est
l’archétype du leader populiste. Ami personnel de Jean-Marie le Pen, il partage avec le fondateur du Front National français, un talent de tribun incontestable et le gout des coups d‘éclats.

Parlant et riant fort, il préfère les empoignades aux débats d’idées, et l’on se souvient plus de ses confrontations musclées lors de débats télévisés ou parlementaires, que des détails de son programme.

Un sanguin, une bête de scène, qui multiplie les effets démagogues. A la dernière présidentielle de 2008, il avait promis une distribution générale de vodka s’il était élu. Chanteur à ses heures, il a aussi créé une glace à son nom, et un parfum.

Un personnage dont les outrances selon certains , auraient été instrumentalisées pour donner par contraste une image plus “modérée” à Vladimir Poutine…

L’homme quoi qu’il est sur le déclin. Aux législatives de décembre dernier, il a perdu son rang de troisième force politique du pays, au profit de Russie Juste, le parti de Serguei Mironov.