DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Euronews donne la parole à l'opposition syrienne


Syrie

Euronews donne la parole à l'opposition syrienne

Alors qu‘à Homs les bombes tombent, l’opposition syrienne tente de s’organiser pour contrer le régime de Bachar al-Assad. Une opposition loin d‘être monolithique qui enverra certains de ces représentants à la conférence internationale de Tunis sur la Syrie ce vendredi. L’union des Organisations de la Société civile syrienne s’est réunie à Istanbul :

“Je pense que les événements se précipitent en ce moment. Je crois que le régime a choisi de tuer encore plus de personnes, qu’il utilise toutes les armes à sa disposition et qu’il fait tout ce qu’il peut pour tuer les voix discordantes. Donc je crois que les choses s’accélèrent”, estime Ahmed Almoli, porte-parole de l’organisation.

Notre équipe à Bruxelles a pu rencontrer un autre porte-parole de l’opposition, issu du Conseil National Syrien. Cet organisme est la principale voix de la rébellion, il regroupe des
membres des Frères musulmans, des libéraux et des nationalistes et n’est pas opposé à une intervention extérieure en Syrie.

Pour Georges Chachan, “l’intervention internationale existe déjà en Syrie depuis un certain temps. Il y a des Iraniens et il y a une présence de frégates russes au large de la côte syrienne et cela en lui-même représente déjà une intervention en ce délicat moment de la Révolution”.

Face à l’escalade de la violence à Homs, des Libanais et des activistes syriens ont brûlé le drapeau russe à Beyrouth pour dénoncer l’opposition de la Russie à une intervention des Nations Unies en Syrie.

Prochain article

monde

Ukraine: réduire la lourde facture énergétique grâce à l'isolation thermique