DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Iran entre manoeuvres militaires et campagne législative


Iran

L'Iran entre manoeuvres militaires et campagne législative

L’Iran poursuit ses manoeuvres militaires et ses exercices de défense pour ses installations nucléaires.

L’armée teste actuellement un tout nouveau radar, capable, dit-elle, de repérer les avions furtifs de ses ennemis. La défense anti-aérienne au sol doit ensuite entrer en action.

Le ministre iranien de la Défense assure que son pays ne cherche qu‘à se défendre.

Le général Ahmad Vahidi : “La République islamique d’Iran ne demande pas la guerre et elle n’entre pas en guerre. Toutefois l’Iran a toujours dit qu’en cas d’attaque militaire contre elle, elle se défendrait avec force”.

Les tensions s’accumulent au Proche-Orient. Israël affirme que très bientôt l’Iran aura la capacité de frapper très loin…
Le ministre israélien des Finances, Yuval Steinitz : “Ils y travaillent actuellement. Ils investissent des milliards pour développer des missiles balistiques intercontinentaux, et nous estimons que d’ici deux à trois ans, ils auront leur premier missile balistique intercontinental capable d’atteindre la côte est de l’Amérique”.

Par ailleurs, la campagne pour les législatives a commencé en Iran.

Le pouvoir a appelé à une participation massive pour répondre aux menaces des ennemis du régime islamique.

Une partie des mouvements réformateurs ont décidé de boycotter le scrutin du deux mars.

Plusieurs partis avaient été interdits après la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad en 2009.

Les conservateurs au pouvoir partent divisés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Plus que 12 jours avant l'élection présidentielle russe