DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Conférence internationale pour la Syrie se réunit en Tunisie sans Pékin ni Moscou

Vous lisez:

La Conférence internationale pour la Syrie se réunit en Tunisie sans Pékin ni Moscou

Taille du texte Aa Aa

Au coeur des débats : comment venir en aide au peuple syrien martyrisé depuis presqu’un an par son président Bachar Al-Assad. D’abord lui intimer de cesser la répression meurtrière, puis exiger la mise en place de corridors pour répondre à l’urgence humanitaire comme l’explique le vice-président du CNS, le Conseil National Syrien.

“Nous nous attendons à un soutien pour le peuple syrien et pour l’opposition syrienne, un soutien aussi pour sécuriser des passages afin de sauver la population, leur fournir de l’aide humanitaire et la protéger les civils”.

L’opposition syrienne n’exclut plus de demander une intervention militaire pour faire cesser cette boucherie. Une option récusée par les autorités tunisiennes :

“C’est une conférence qui apportera ou du moins qui essayera d’apporter une solution à la crise syrienne, une solution politique car nous nous opposons totalement à une intervention militaire étrangère”

Signe néanmoins que la communauté internationale semble prendre de plus en plus conscience du drame syrien, c’est Kofi Annan qui a été désigné comme émissaire spécial de l’ONU et de la Ligue Arabe en Syrie. Tout un symbole pour l’ex-secrétaire général des Nations Unies qui reste une figure respectée de la diplomatie internationale.