DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Afghans et Hamid Karzaï réclament justice après la profanation du Coran


Afghanistan

Les Afghans et Hamid Karzaï réclament justice après la profanation du Coran

La découverte de restes calcinés du Coran dans les poubelles de la base américaine de Bagram n’en finit plus de provoquer une flambée de violences. Les Afghans sont vents debout, ulcérés, révoltés contre cet acte qu’ils jugent blasphématoire.

Ces heurts ont déjà provoqué la mort de deux soldats américains tués par un militaire afghan et de onze personnes au total depuis le début de la semaine.

Barack Obama s’est lui fendu d’une lettre d’excuses à son homologue afghan Hamid Karzaï afin d’essayer de ramener le calme pour préserver la sécurité des troupes américaines.

Pour ce jeune afghan, l’acte de brûler le Coran est inadmissible : “Je me suis jeté dans les flammes pour récupérer le Coran. Mais j’ai trouvé plusieurs chapitres du Coran en feu, le premier chapitre, le deuxième chapitre, ils avaient été jetés ensemble dans les flammes”.

Cet acte contre le Coran intervient plus d’un mois après une autre scène choquante. Celle de ces militaires américains urinant sur des cadavres, souillant des dépouilles ensanglantées, présentées comme des insurgés talibans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Conférence sur la Somalie : entre aides et pressions