DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan : l'ISAF se retire des ministères mais maintient son "partenariat"

Vous lisez:

Afghanistan : l'ISAF se retire des ministères mais maintient son "partenariat"

Taille du texte Aa Aa

La Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF) en Afghanistan a décidé de rappeler tous ses personnels travaillant dans des ministères, à Kaboul ou ailleurs dans le pays. Elle précise toutefois rester
“investie dans son partenariat avec le gouvernement de l’Afghanistan”.

Cette mesure a été prise après l’attentat perpétré samedi par les talibans dans l’enceinte même du ministère de l’Intérieur, à Kaboul. Un bâtiment pourtant ultra-sécurisé. Deux conseillers militaires américains ont été tués, selon le gouvernement
afghan et l’OTAN. Les talibans parlent, eux, de quatre morts.

Dans leur message de revendication, les talibans dénoncent le “manque de respect des envahisseurs pour les objets sacrés de l’islam”. Ils visent ainsi
l’incinération de Corans en début de semaine dans la
base américaine de Bagram, qui a déclenché une vague de manifestations dans les provinces de
Kunduz, Laghman ou encore Logar.

Ponctués de slogans anti-américains, ces rassemblements ont donné lieu à des affrontements avec les forces de l’ordre, faisant plusieurs dizaines de
morts et plus d’une centaine de blessés. Jusqu’ici, la capitale Kaboul avait été épargnée. L’attentat de
samedi dans un lieu hautement protégé rappelle qu’elle n’est pour autant pas à l’abri.