DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En Syrie, réformes et répression au menu du pouvoir


Syrie

En Syrie, réformes et répression au menu du pouvoir

Le référendum sur une nouvelle constitution organisé dimanche en Syrie par le régime de Bachar al-Assad a un côté surréaliste tant le pays est dans un état de chaos. Le pouvoir propose l’instauration du pluralisme politique alors même qu’il réprime avec une extrême violence ceux qui s’opposent à lui.

Il n’a d’ailleurs visiblement pas décrété de trêve en cette journée électorale. Ainsi, les bombardements ont repris dès l’aube sur Homs. Plusieurs obus sont tombés sur le quartier de Baba Amr, où deux journalistes occidentaux, une Française et un Britannique, sont toujours bloqués. La question de leur évacuation, de même que celle d’autres blessés, n’est toujours pas réglée.

Alep, Deraa, Hama… Autant d’autres villes où les manifestants dénoncent une “machine de mort hystérique (qui) fait face au cri de liberté.”

L’opposition a bien sûr appelé à boycotter un scrutin qui, sous couvert de libéralisation du régime, permettrait au président al-Assad de reste 16 ans de plus au pouvoir.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le G20 met la zone euro sous pression