DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Baltasar Garzon blanchi par le Tribunal Suprême de Madrid


monde

Baltasar Garzon blanchi par le Tribunal Suprême de Madrid

Le célèbre juge espagnol était poursuivi par deux associations d’extrême droite pour abus d’autorité suite à l’ouverture d’une enquête sur les disparus du franquisme. Un seul des sept magistrats de la Cour s’est prononcé contre l’acquittement.
 
Malgré cette décision, Baltasar Garzon reste sous le coup d’une interdiction d’exercer pour avoir ordonné des écoutes illégales entre des avocats et des détenus.
 
Dans ce procès, Balthazar Garzon encourait une nouvelle peine de 20 ans d’interdiction d’exercer. Son tort : avoir voulu enquêter sur la disparition de plus de 100 000 personnes durant les années de guerre civile et de franquisme. Il avait ordonné notamment l’exhumation de dizaines de fosses communes. Pour l’accusation, cette instruction violait la loi d’amnistie, votée au lendemain de la mort de Franco, et qui instaurait une sorte de pacte du silence sur la dictature.
 
Ce procès avait suscité l’indignation des défenseurs des droits de l’homme et divisé la société espagnole. Baltasar Garzon a toujours affirmé avoir ouvert l’enquête à la demande des familles et en accord avec la loi internationale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelle grève à l'aéroport de Francfort