Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

|

Cette fois, le président serbe espère bien décrocher le statut de candidat à l’adhésion pour son pays. La décision doit être prise ce mardi à Bruxelles. En décembre, plusieurs Etats membres s’y étaient opposés :

“ Ce n’est pas la fin “, a dit Boris Tadic aux côtés de Catherine Ashton. “ J’espère que votre travail et le travail de vos collègues portera ses fruits et je pense que la Serbie mérite le statut de candidat. “

Si elle ne l’a pas eu jusqu’ici, c’est surtout en raison des tensions frontalières avec le Kosovo. Mais vendredi, Belgrade et Pristina ont conclu un accord sur une gestion commune des postes-frontières. La Serbie, qui ne reconnaît pas l’indépendance du Kosovo, accepte aussi qu’il participe aux réunions des pays balkaniques.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|