DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La répression frappe Idlib en Syrie


Syrie

La répression frappe Idlib en Syrie

Sur une vidéo tournée par des journalistes dans la province d’Idlib dans le nord de la Syrie, près de la frontière avec la Turquie, on découvre les nombreux dégâts causés par le pilonnage des forces de sécurité syriennes ces dernières heures.
Les opérations militaires ne se limitent donc pas à la région de Homs.
Si certains fuient la ville, d’autres tentent de rester sur place malgré les violences. “On ne ferme pas l’oeil de la nuit, on a peur,” raconte Abu Ahmed, un habitant de la ville d’Idlib. “Des enfants meurent : d’après vous, est-ce qu’on n’a pas raison d’avoir peur ?” lance-t-il. “On voit des tanks qui tirent dans tous les sens, il n’y a aucun lieu qui n’ait été touché, aucun bâtiment qui n’ait été visé.”
D’après Abu Haytham, commandant de l’Armée syrienne libre dans la localité de Sarmin, “des tanks ont beaucoup pilonné ces dernières heures, ils ont commencé à tirer hier au petit matin.”

On ignore le bilan des victimes dans cette région, l’une des bases de l’Armée syrienne libre dans le pays.

Dans cette guerre civile, le comportement des deux camps interroge. Dans un rapport, les Nations Unies accusent les forces du régime d’avoir perpétré des “crimes contre l’humanité” et les rebelles d’avoir commis des exactions.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Village à vendre : l'annonce pourrait prêter à sourire, mais elle est très sérieuse