DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Indignés de Londres n'ont plus de campement

Vous lisez:

Les Indignés de Londres n'ont plus de campement

Taille du texte Aa Aa

Peu après minuit, la police accompagnée d’huissiers a démonté la cinquantaine de tentes installées depuis quatre mois sur le parvis de la cathédrale Saint Paul.

L’intervention s’est déroulée dans le calme. Les manifestants, qui dénoncent la cupidité de la finance et les inégalités sociales, n’ont cependant pas l’intention d’en rester là.

“Beaucoup de gens me disent : ‘ça y est, c’est fini’. Mais ce n’est pas le cas, ce n’est que le début, là où ça commence vraiment à démarrer. De nombreuses personnes, moi inclus, voudront rester quoi qu’il arrive. Seules les tentes sont concernées par la procédure d‘éviction, pas nous. Donc nous allons rester ici aussi longtemps que possible.”

Ce démantèlement a été ordonné mi janvier après une plainte de la City of London Corporation, qui administre le quartier des affaires. Le jugement est motivé par des raisons d’hygiène et de sécurité. Les indignés peuvent le contester devant la Cour européenne de justice.