DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mikhaïl Prokhorov : un jeune candidat qui dérange

Vous lisez:

Mikhaïl Prokhorov : un jeune candidat qui dérange

Taille du texte Aa Aa

Riche, courageux et téméraire : c’est en candidat indépendant que Mikhaïl Prokhorov s’est lancé à la conquête du Kremlin.

Troisième fortune de Russie, il a l’avantage d’avoir les moyens de sa campagne.

Banquier de formation, il est aujourd’hui président d’Onexim, un fonds de capital-investissement dont les intérêts vont du secteur minier aux voitures hybrides.

A 46 ans, Mikhaïl Prokhorov est le plus jeune des candidats à la présidentielle, mais aussi le plus grand : 2 mètres 04. Ce sportif est un grand amateur de basket-ball. Au point de s’offrir en 2009 la franchise NBA des Nets du New Jersey.

C’est plébiscité par le Kremlin qu’il fait ses débuts en politique en juin 2011, à la tête de “Juste cause”, émanation libérale de Russie Unie, le parti du couple Poutine-Medvedev.

Il en est cependant évincé quelques mois plus tard.

Car Mikhaïl Prokhorov dérange : ultralibéral, il propose d’allonger la semaine de travail à 60 heures. Il veut aussi abolir le service militaire obligatoire, ouvrir les archives de l‘ère communiste et immortaliser les victimes de Staline.

Pro-européen, il rêve de remplacer le rouble par l’euro et promet d’adhérer au traité de Schengen pour permettre aux Russes de circuler librement dans l’Union européenne.

Pire : il veut grâcier l’oligarque Mikhaïl Khodorkovsky, emprisonné pour évasion fiscale jusqu’en 2016. Il envisage même de le nommer Premier ministre.

Une ombre à son parcours : une interpellation en France en 2007 dans le cadre d’une enquête sur un réseau de prostitution. Il avait obtenu un non lieu deux ans plus tard.

Célibataire le plus convoité de Russie, Mikhaïl Prokhorov a promis de se marier s’il l’emporte.

En cas d‘échec, il réunira les leaders d’opinion sur internet au sein d’un nouveau parti.