DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

S&P dégrade la Grèce malgré l'adoption du plan d'aide par le Bundestag

Vous lisez:

S&P dégrade la Grèce malgré l'adoption du plan d'aide par le Bundestag

Taille du texte Aa Aa

Malgré l’adoption du plan d’aide à Athènes par le Bundestag, Standard and Poor’s a encore abaissé la note de la Grèce. Elle passe de C à SD, pour défaut de paiement sélectif. Cette décision est liée à l’introduction de clauses rétroactives obligeant les créanciers obligataires à assumer des pertes, s’ils ne souscrivent pas volontairement au plan d‘échange d’obligation.

L’agence de notation n’a donc pas pris en compte l’approbation par une large majorité du parlement allemand du dernier plan d’aide à la Grèce, et ce malgré les pressions subies par la chancelière au sein de sa coalition pour que Berlin cesse de verser de l’argent dans ce qu’ils appellent un “puits sans fond”

“Je sais très bien que le travail n’est pas terminé. Nous ne devons pas hésiter comme nous l’avons fait. L’hésitation de Merkel aggrave la crise et augmente les dépenses qui y sont liées.” estime Renate Künast, la présidente du groupe parlementaire écologiste.

“Nous avons besoin de trois choses: la Grèce doit quitter la zone Euro. En même temps il faut réduire la dette. Nous devrions exercer une pression maximale. Ensuite on peut parler de reconstruire l’infrastructure” juge quant à lui le député libéral Frank Schäffler.

Avant le vote, Angela Merkel a affirmé qu’il serait irresponsable de laisser la Grèce faire défaut.Au sein de sa coalition, seuls 304 députés ont voté oui, soit moins que le seuil symbolique de 311 qui aurait conforté son assise.

“Je sais très bien que nous avons fait notre devoir. Nous ne devons pas hésiter comme nous l’avons fait. L’hésitation de Merkel aggrave la crise et augmente les dépenses qui lui sont liées.”

“Nous avons besoin de trois choses: la Grèce doit quitter la zone Euro. En même temps il faut réduire la dette. Nous devrions exercer une pression maximale. Ensuite on peut parler de reconstruire l’infrastructure.”