DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Refinancement des banques : record battu pour la BCE

Vous lisez:

Refinancement des banques : record battu pour la BCE

Taille du texte Aa Aa

Le montant de la deuxième opération de refinancement “open bar” de la BCE en direction des banques de la zone euro, a dépassé mercredi le record établi en décembre dernier. La BCE a prêté mercredi 529 milliards d’euros à 800 banques au taux historiquement bas de 1% et pour trois ans, contre 489 milliards à 523 banques en décembre dernier.

La plus forte participation des banques s’explique par l’assouplissement des conditions d’octroi des prêts dont ont profité des banques de taille modeste qui jouent un rôle important dans le financement des Petites et Moyennes entreprises. Mais tout le monde n’est pas d’accord avec cette explication.

“L’idée que les opérations de refinancement de long terme ont facilité le financement des petites entreprises de la zone euro est un mythe. Ce qui est fait, affirme Mervyn King le gouverneur de la Banque d’Angleterre, a pour objectif de financer les banques et en particulier celles des pays du sud de la zone euro qui ont connu des périodes de retraits panique d ela part de leurs clients. Et bien ceci leur permet de retrouver des fonds pour remplacer l’argent retiré massivement au cours du second semestre de l’an dernier, et qui a migré vers les banques du nord de l’Europe.”

En attendant les bienfaits de cette deuxième opération de refinancement “open bar” de la BCE, les bienfaits de la première opération se font encore attendre. Il est vrai que les banques européennes ne prêtent toujours pas volontiers face à une conjoncture difficile et d’importants besoin de refinancement. Elles doivent parallèlement renforcer leurs fonds propres pour se conformer aux obligations règlementaires bientôt en vigueur.

De plus, la demande de crédit est moindre en période de faible conjoncture. Les prêts à trois ans de la BCE pourraient avoir des répercussions sur le crédit à partir du deuxième semestre 2012 quand la demande augmentera avec l’amélioration de la conjoncture.