DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un sommet européen sur fond d'incertitudes persistantes


Le bureau de Bruxelles

Un sommet européen sur fond d'incertitudes persistantes

Trois mois après sa mise sur la table, le nouveau traité budgétaire européen est prêt à être signé. Ce sera chose faite lors du sommet européen de cette fin de semaine. Sur les 27 pays membres, 25 se sont engagés à adopter ce pacte qui renforce la discipline budgétaire, le Royaume-Uni et la République tchèque faisant exception.
Mais une nouvelle inconnue a surgi, avec la décision de l’Irlande de soumettre le texte à référendum. Un rejet irlandais priverait Dublin de l’aide financière de ses partenaires.

Parmi les annonces attendues, la reconduction d’Herman Van Rompuy à la présidence permanente de l’Union européenne. Il devrait être chargé de présider les sommets de la zone euro.

Une semaine après l’accord sur un second plan d’aide à la Grèce, il devait aussi être question de renforcer le pare-feu contre la crise, mais l’Allemagne, premier contributeur, s’y refuse pour l’instant.

Ce sommet, comme le précédent, se veut officiellement tourné vers la croissance et l’emploi, à l’heure où l’austérité plonge les plus faibles dans la récession. Un pari bien difficile.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Serbie : le statut de candidat presque acquis