DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle russe : les observateurs appellent à plus de transparence qu'aux législatives

Vous lisez:

Présidentielle russe : les observateurs appellent à plus de transparence qu'aux législatives

Taille du texte Aa Aa

Une présidentielle sous haute surveillance en Russie. 670 observateurs internationaux ont été accrédités par Moscou pour veiller au bon déroulement du scrutin de dimanche. Ils rencontraient les représentants des candidats ce jeudi. Leur mission : rapporter toute irrégularité pendant le vote. Tiny Cox, qui dirige la mission du Conseil de l’Europe en Russie, explique : “s’il y a des plaintes, la Fédération de Russie a ses propres structures pour s’en charger. Nous ne sommes pas là pour juger, mais pour observer, c’est notre devoir principal et nous espérons le remplir comme nous l’avons fait pendant les législatives.”

Les observateurs ont dit espérer que l‘élection présidentielle serait plus transparente que les législatives.

“Nous devons croire ce que les candidats disent eux-mêmes, estime Edward Lee, parlementaire britannique membre du Conseil de l’Europe. Tous disent vouloir des élections libres. Monsieur Poutine le dit, ils le disent tous. Nous supposons qu’ils disent vrai. Le problème est de savoir si tous les officiels sur le terrain le croient aussi, ou s’ils veulent faire plaisir à leurs supérieurs.”

Pour l’ONG russe Golos, les médias ont privilégié Vladimir Poutine pendant la campagne et ont relayé ses pressions sur l’opposition. Le Premier ministre a notamment estimé mercredi que l’opposition pourrait – je cite- flinguer un des siens pour en accuser le pouvoir.