DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : les journalistes Bouvier et Daniels enfin revenus de l'enfer de Baba Amro


Syrie

France : les journalistes Bouvier et Daniels enfin revenus de l'enfer de Baba Amro

L‘émotion des familles sur le tarmac de Villacoublay. Edith Bouvier et William Daniels sont enfin chez eux.
Un avion affrêté par le gouvernement français les a ramené au bercail vendredi après-midi.
La reporter freelance souffre d’une fracture à une jambe. Elle a été transportée à l’hôpital pour de nouveaux examens.

William Daniels avoit choisi de rester à ses côtés dans l’enfer de Homs pour la soutenir.
Le président français a salué l’esprit chevalresque et le courage de ce dernier.

Le jeune photo-reporter pour sa part préfère rendre hommage aux habitants de Homs qui les ont protégés et d’où ils ont été évacués jeudi.

“Neuf jours de cauchemar non-stop. Avec des espérances qui s’effondrent pour un détail tout bête. Tous les jours quasiment.
On a vêcu même pas un dixième de ce que vivent les habitants de Baba Amro et pourtant ils nous on traité comme des rois. Ils ont tout fait pour que Edith soit soignée bien. On était dans une des maisons les plus protégées.
Et voilà, donc ces gens sont des héros, des héros qui se font massacrer, et le monde entier le sait, et il ne se passe rien.”

Marie Colvin et Rémi Ochlik eux n’ont pas eu autant de chance que les deux français. Ils ont trouvé la mort dans un bombardement le 22 février. Leurs corps ont été remis ce vendredi par les autorités syriennes au Comité international de la Croix-Rouge. Les corps ont été identifiés et devraient rapidement être rapatriés vers leurs pays respectifs.

Prochain article

monde

Italie : le commandant du Costa Concordia n'assistera pas à l'audience préliminaire