DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Italie : le commandant du Costa Concordia n'assistera pas à l'audience préliminaire


Italie

Italie : le commandant du Costa Concordia n'assistera pas à l'audience préliminaire

Le commandant du Costa Concordia craint pour sa sécurité.

La tragédie du paquebot de croisière italien a coûté la vie à 25 personnes.

La justice doit déterminer qu’elle est la part de responsabilité de Francesco Schettino. Le commandant devra expliquer pourquoi il a fait dévier le Costa Concordia de son parcours habituel et pourquoi il a abandonné son poste avant l‘évacuation des 4.200 passagers et membres d‘équipage.

“Le commandant ne va pas assister à l’audience préliminaire parce que cela n’apporterait rien qu’il fasse un voyage de 850 km aller-retour depuis le lieu où il est assigné à résidence simplement pour être présent, alors que c’est inutile et peut-être, dans le climat actuel, un peu dangereux pour lui”, explique son avocat.

Certains habitants de Meta di Sorrento, village natal du commandant, prennent sa défense.

“Attendons de voir ce qui se passe à l’audience avant de l’accabler. Cet homme a été condamné alors que son procès n’a même pas commencé, et c’est vous, la presse, qui l’avez executé. Je ne sais pas comment il peut se sortir de cette situation”.

Le frère de cet homme est toujours porté disparu. Pour lui peu importe le procès, retrouver la dépouille est plus important pour la famille…

“Je suis triste pour sa famille. Je suis triste pour sa femme et je suis fille triste pour sa fille parce qu’elle est encore très petite, qu’elle ne va pas à l‘école et qu’elle a perdu son père”.

Au total sept passagers sont encore portés disparus. Les recherches se poursuivent pour retrouver leurs corps.
L’audience préliminaire se déroulera ce samedi dans un théâtre de la ville toscane de Grosseto.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : l'aide humanitaire n'a pas pu entrer dans Baba Amr