DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La crise grecque au quotidien : prise d'otage dans une usine


Grèce

La crise grecque au quotidien : prise d'otage dans une usine

En Grèce, l’austérité est collective, mais elle génère des drames particuliers. Ainsi, cette prise d’otage ce jeudi dans une usine du nord du pays. Geste désespéré d’un homme licencié il y a six mois. Il est revenu sur le site muni d’une carabine. Il a tiré sur son ancien patron en le blessant légèrement, puis il avait pris en otage deux ex-collègues. Cela a duré près de douze heures. Il s’est finalement rendu à la police la nuit dernière.

Pour Pantelis Magialos, responsable syndical, “(ce drame) est la conséquence du chômage et des coupes dans les salaires”. “Ce sont des problèmes auxquels nous risquons d‘être de plus en plus confrontés”, prévient-il.

Face au risque de faillite du pays, les autorités grecques ont adopté une série de mesures drastiques, notamment des réductions de salaires, des coupes dans les pensions de retraite et des licenciements. Ces mesures ont été décidées en échange de l’aide financière des bailleurs de fonds.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'aide humanitaire est arrivée à Homs