DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives iraniennes, une élection jouée d'avance pour les conservateurs

Vous lisez:

Législatives iraniennes, une élection jouée d'avance pour les conservateurs

Taille du texte Aa Aa

Les Iraniens renouvèlent ce vendredi leur Parlement. Une élection jouée d’avance pour les Conservateurs qui continueront à dominer l’Assemblée.

Ce scrutin est toutefois très important : il s’agit du premier depuis la réélection controversée de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence en 2009 mais aussi après le printemps arabe de 2011.
Les électeurs qui ont choisi de se rendre aux urnes le font dans l’espoir de voir s’améliorer la situation économique du pays, marquée par l’inflation et le chômage.

“Si Dieu le veut, le résultat de ces élections reflètera la volonté du vote, et le résultat viendra des bulletins déposés dans l’urne. S’il en est ainsi, Dieu merci, nous aurons un bon parlement”, a déclaré l’ancien président Rafsanjani.

Les réformateurs boycottent totalement cette élection et dénoncent déjà le trucage des chiffres officiels.

“Selon moi, la taux de participation sera bien plus bas que lors des dernières élections. Toutefois, les autorités ont décidé de faire de cette élection un succès. Donc ils ont déjà annoncé que le taux de participation serait plus haut que d’habitude”, explique Ardeshir Amir-Arjomand, le conseiller spécial de Mirhossein Moussavi.

“Les autorités veulent que ces élections soient presque parfaites, c’est pourquoi les chiffres officiels vont sensiblement grimper dans les jours qui viennent par rapport aux élections précédentes”.