DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Européens s'apprêtent à signer le pacte fiscal


monde

Les Européens s'apprêtent à signer le pacte fiscal

Conjuguer austérité et croissance. C’est la quadrature du cercle qui s’est imposée au Conseil européen de ce jeudi à Bruxelles.

Deux décisions attendues ont été reportées à plus tard, le renforcement du mécanisme de stabilité et le feu vert au deuxième plan d’aide à la Grèce.

Quant au pacte fiscal, il a été critiqué par le président du Parlement européen.

“ Le pacte fiscal est unilatéral, estime Martin Schulz. Vous ne pouvez pas vous contenter de réduire les budgets. Nous avons aussi besoin de fixer des objectifs et des stratégies d’investissement, parce que sinon nous ne créerons pas de croissance ni d’emplois.”

Pour sa part, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a été reconduit par les dirigeants de l’UE pour un nouveau mandat de deux ans et demi. Une décision saluée à sa manière par l’eurodéputé britannique eurosceptique Nigel Farage : “ Il est l’un des responsables de l‘éviction des Premiers ministres élus de Grèce et d’Italie et de leur remplacement par des Premiers ministres fantoches. En fait, sous bien des aspects, il a été pire que je n’imaginais et croyez-moi, son style vestimentaire ne s’est en rien amélioré.”

Pour beaucoup d’observateurs, cette nouvelle nomination est montre que l’ancien premier ministre belge désigné à la surprise générale en 2010 est parvenu à s’imposer dans la gestion de la crise de l’euro.

Prochain article

monde

Italie : le projet de TGV Lyon-Turin à l'origine de vives protestations