DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pacte budgétaire : l'Allemagne l'avait exigé. Il est désormais signé

Vous lisez:

Pacte budgétaire : l'Allemagne l'avait exigé. Il est désormais signé

Taille du texte Aa Aa

Le traité qui durcit la discipline budgétaire a été paraphé par les dirigeants de 25 pays européens. Il contraint ses signataires à adopter une règle d’or qui impose un équilibre des comptes publics. Tout déparapage sera automatiquement sanctionné.

“ Le rétablissement de la confiance à l’avenir dans la zone euro conduira à la croissance économique et à la création d’emplois “, a voulu rappeler le président permanent de l’Union européenne. “ Ceci est notre but ultime. Les objectifs sur les déficits et les dettes sont des objectifs intermédiaires, pas un but en soi. “

La République tchèque et le Royaume-Uni n’ont pas adhéré à ce pacte qui doit encore être ratifié. Le britannique David Cameron a, lui, voulu mettre l’accent sur le dossier syrien :

“ Ce qui importe à mes yeux est de rassembler les preuves de manière à ce que ce régime criminel réponde des crimes qu’il commet contre son peuple, et qu’un jour, quelque soit le temps que cela prenne, ce régime épouvantable réponde de ses actes. “

Après deux années marquées par la gestion de la crise, ce sommet européen devait témoigner d’un retour à la normale. Reste à relever le défi de la conciliation entre austérité et relance de la croissance. Les 27 cherchent encore la bonne formule.

“ Ce sommet confirme que l’intégration européenne se poursuit “ , conclut notre correspondant. Malgré les turbulences vécues par la zone euro, le soutien à la monnaie unique se veut intacte. Et la signature du pacte rappelle que l’union économique et monétaire est aussi une union politique. “