DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : l'aide humanitaire n'a pas pu entrer dans Baba Amr


Syrie

Syrie : l'aide humanitaire n'a pas pu entrer dans Baba Amr

Le convoi du Comité internationale de la Croix-Rouge (CICR) et du Croissant-Rouge syrien n’a pas pu entrer ce vendredi à Baba Amr, le quartier de Homs bombardé pendant plusieurs semaines par l’armée de Bachar Al-Assad. Motif : le parcours n’est apparemment pas suffisamment sécurisé. Les ambulances et les camions avaient pourtant été autorisés à apporter des vivres et des médicaments aux civils. Le président du CICR a fait savoir depuis Genève que le convoi allait rester cette nuit à Homs “dans l’espoir de pouvoir rejoindre au plus vite”, les victimes des violences.

Un peu plus tôt dans la journée, le Premier ministre britannique s‘était exprimé sur la question. “C’est la moindre des choses d’apporter de l’aide à ceux qui sont blessés ou qui sont en train de mourir, avait lancé David Cameron. Le monde entier doit condamner ces meurtres. Je le dis aux Russes et aux Chinois : regardez la souffrance du peuple syrien et repensez au soutien que vous apportez à ce régime criminel”.

Pour la première fois ce jeudi, la Russie et la Chine ont voté une résolution non contraignante du Conseil de sécurité de l’Onu appelant Damas à autoriser l’aide humanitaire.

Le Premier ministre russe s’en est expliqué. “Notre but, a dit Vladimir Poutine, n’est pas de soutenir tel ou tel camp dans ce conflit, que ce soit le gouvernement syrien ou l’opposition. Notre but, c’est la réconciliation de la Syrie”.

Les violences ce vendredi auraient fait une vingtaine de morts, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, la plupart dans la province de Homs. Ainsi à Rastan, un obus de mortier est tombé sur une manifestation anti-régime. Au moins 10 personnes auraient été tuées.

monde

Retour au pays pour une centaine de vacanciers du Costa Allegra