DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Wukan, modèle électoral chinois

Vous lisez:

Wukan, modèle électoral chinois

Taille du texte Aa Aa

Il est en quelque sorte le village peuplé d’irréductibles chinois. Bravant la menace de représailles, les 13.000 habitants de Wukan ont organisé ce samedi leur propre élection locale, après avoir pris soin au préalable de se débarrasser du dernier responsable accusé de corruption. Du jamais vu en Chine. 
 
Les uns après les autres, les habitants de cette petite commune de pêcheurs du sud-est du pays ont pu accomplir leur devoir électoral et désigné les représentants de leur comité de village, 7 sur un total de 23 candidats.
 
Parmi eux, Xue Jianwan, symbole de la résistance face aux édiles locales du parti communiste accusés d’avoir pillé les terres des autres habitants. Son père, leader de la rébellion, avait été battu à mort en 2011 au cours de sa détention. 
 
Plus qu’un simple vote, les villageois entendaient faire de ce scrutin un modèle en matière de résolution des conflits de manière pacifique.