DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vladimir Poutine en route pour un troisième mandat

Vous lisez:

Vladimir Poutine en route pour un troisième mandat

Taille du texte Aa Aa

Vladimir Poutine a réagit dimanche soir à l’annonce de sa victoire dès le premier tour de la présidentielle. “Je vous avait promis que nous serions vainqueurs. Nous avons gagné. Gloire à la Russie!” s’est-il exclamé, les larmes aux yeux, devant des dizaines de milliers de ses partisans réunis place du Manège à Moscou.  “Nous avons gagné dans une lutte ouverte honnête” a-t-il ajouté. Il s’en est aussi pris au mouvement d’opposition qui a vu jour en décembre dernier: “Le peuple a clairement repoussé les tentatives de ses ennemis qui cherchaient à détruire l’Etat russe et à usurper le pouvoir.” a-t-il déclaré.
 
Après le dépouillement de 50% des bulletins de vote, l’ex-agent du KGB est donné vainqueur des élections présidentielles avec 64,39% des voix. Guennadi Ziouganov arrive deuxième avec 17,13%. La troisième place reviendrait à Mikhaïl Prokhorov avec environ 6,97% des voix, suivi de très près par Vladimir Jirinovski (6,71%), et de Sergueï Mironov (3,7%).
 
109 millions d‘électeurs étaient appelés à élire leur président ce dimanche en Russie. Le taux de participation provisoire annoncé par la Commission électorale centrale de Russie est de 64%.
 
Vladimir Poutine a voté à Moscou en compagnie de son épouse Lioudmila, dont les apparitions publiques sont extrêmement rares. Peu de temps après, dans le même bureau de vote, trois militantes du mouvement ukrainien Femen ont manifesté seins nus en criant “Poutine voleur”. Elles ont été interpellées par la police.
 
Aucun membre de l’opposition radicale n’ayant été autorisé à se présenter, Poutine n’avait que quatre adversaires: le communiste Guennadi Ziouganov, qui se présentait pour la quatrième fois, le populiste Vladimir Jirinovski, le milliardaire Mikhaïl Prokorov et le centriste Sergueï Mironov.
 
“C’est une élection de voleurs, absolument malhonnête et indigne” a réagi Guennadi Ziouganov après l’annonce des résultats. Vladimir Ryjkov, un des leaders de la coalition qui a réunit des dizaines de milliers de manifestants après les législatives de décembre, considère quant à lui que “pas un paramètre ne permet de considérer cette élection comme légitime.” Il s’attend à ce que d’innombrables cas de fraudes soient prochainement mis au jour. L’opposition a appelé à un grand rassemblement lundi soir Place Pouchkine, dans le centre-ville de Moscou. Dimanche soir, plus de 36 000 hommes étaient mobilisés dans le centre de la capitale pour dissuader toute vélléité de contestation.
 
Vladimir Poutine a occupé le poste de président de 2000 à 2008, avant de céder sa place à Dmitry Medvedev, étant limité à deux mandats successifs par la Constitution. Le mandat a été depuis rallongé à six ans, ce qui permet potentiellement à Poutine de se maintenir au pouvoir jusqu’en 2024.