DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dossier iranien: l'AIEA, inquiète, recherche des soutiens

Vous lisez:

Dossier iranien: l'AIEA, inquiète, recherche des soutiens

Taille du texte Aa Aa

L’Agence Internationale de l’Energie Atomique continue d’avoir de sérieuses inquiétudes sur le programme nucléaire de l’Iran. La dimension militaire est loin d‘être écartée.

A l’ouverture du conseil des gouverneurs, à Vienne, au siège de l’agence onusienne, le directeur général s’est montré en quête de soutien des représentants des 35 pays membres qui se réunissent à huis-clos jusqu‘à vendredi.

Un soutien qui permettrait à l’AIEA de progresser sur ce dossier, plus que jamais dans l’impasse.

En novembre dernier, après huit ans d’enquête, l’AIEA a révélé que l’Iran avait travaillé à la fabrication d’une bombe atomique.

Depuis, l’Iran a annoncé avoir triplé sa production mensuelle d’uranium enrichi à 20%, un taux supérieur au niveau habituellement nécessaire pour les centrales nucléaires civiles.

En janvier et en février dernier, les négociateurs de l’AIEA se sont aussi vus refuser l’accès au site militaire de Parchin.

Les pays occidentaux souhaiteraient le vote d’une nouvelle résolution condamnant Téhéran, mais cette perspective semble s‘éloigner devant les réticences de la Chine et de la Russie.