DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mikhaïl Prokhorov, troisième homme de la présidentielle russe

Vous lisez:

Mikhaïl Prokhorov, troisième homme de la présidentielle russe

Taille du texte Aa Aa

Vladimir Poutine a réuni ses adversaires au lendemain de sa nette victoire à la présidentielle.

A la table, Mikhaïl Prokhorov dont la candidature avait été adoubée par le Kremlin. Le milliardaire a crée la surprise hier en devenant le troisième homme du scrutin.

Décontracté après l’annonce des résultats, il estime que ceux qui ont voté pour lui représentent une nouvelle force politique. Il compte bien capitaliser sur ces votes…

“Si le gouvernement est de facto une succursale du Kremlin, cela ne m’intéresse pas de travailler pour ce gouvernement. J’ai une tâche différente à accomplir. Je dois créer un nouveau parti politique”.

Selon le centre Carnagie à Moscou, le Kremlin pourrait avoir à faire face à une opposition plus importante dans les mois qui viennent.

“Prokhorov, à Moscou, dans quasiment tous les bureaux de votes, est arrivé second, avec des scores assez élevés. Dans certains bureaux de votes, il est vraiment tout proche de Vladimir Poutine. Dans ces bureaux, la différence entre eux est seulement de quelque points 37% contre 33%. Ainsi une proportion moderne et progressiste de la société a considéré qu’il était possible de soutenir Prokhorov, malgré le fait qu’aux yeux de ces mêmes personnes, il était comme on dit en Russie un projet du Kremlin” explique l’analyste Maria Lipman.

Guennadi Ziouganov qui arrive en deuxième position du scrutin présidentiel lui n’a pas assisté à la rencontre avec le président-élu.
“Je pense”, dit-il, “qu’il ne faut pas féliciter l‘équipe de Poutine, lui ou le pays pour ce genre d‘élections parce que tout le monde a perdu, parce que ces résultats truqués, les participations forcées aux meetings n’apportent rien aux Russes si ce n’est humiliation et désarroi”.