DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie : l'opposition ne reconnaît pas la victoire de Poutine


Russie

Russie : l'opposition ne reconnaît pas la victoire de Poutine

Un scrutin “indigne”, “illégitime”, ainsi s’exprime Guennadi Ziouganov.
Le chef du Parti communiste russe, qui arrive deuxième avec environ 17% des voix, bien loin derrière Vladimir Poutine, refuse de reconnaître les résultats de l’ élection présidentielle russe :

“Depuis près d’un mois et demi, dit-il, ils nous ont montré des web cam pour détourner l’attention des gens car c’est une nouvelle élection frauduleuse, honteuse et tout à fait injuste. En tant que candidat, il m’est impossible de les reconnaître comme juste, impartiaux ou respectables.”

Nouveau visage de la scène politique russe arrivé en troisième position, l’oligarque Mikhaïl Prokhorov
a pointé les irrégularaités relevées par son équipe de campagne lors du scrutin :

“On a signalé environ 4000 fraudes électorales, avec une situation particulièrement grave à Saint-Pétersbourg et dans la région de Moscou. Nous avons dévoilé ces violations du scrutin, nous allons les compiler dans une base de données avec toutes les informations qui nous permettront de saisir la justice.”

Un scrutin vivement critiqué également par l’opposition, dont les principaux partis, n‘étant pas reconnus, n’ont pas été autorisés à entrer dans la courses à la présidentielle. La contestation s‘échafaude.

“On essaie d’organiser ce lundi une manifestation de masse, explique Ilya Yasjin, militant de l’opposition. On n’est pas en train de préparer des cocktails molotovs, on est pacifique. Ce qu’on demande, c’est la fin du régime autoritaire pour la démocratie.”

L’opposition, plurielle, entend donc rester mobilisée et préserver le cri de ralliement de ces dernières semaines : “ la Russie sans Poutine”.

Prochain article

monde

Barack Obama défend une solution diplomatique à la crise sur le nucléaire iranien