DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie : l'opposition va continuer de mettre la pression


Russie

Russie : l'opposition va continuer de mettre la pression

L’opposition russe ne baisse pas les bras.

Le fait que Vladimir Poutine ait obtenu des scores moyens dans les grandes villes comme Moscou et Saint Petersbourg est plutôt réjouissant selon Gary Kasparov : “Beaucoup de Russes, notamment à Moscou, ne comptent pas accepter Vladimir Poutine comme président légitime, et même si Poutine survit à mars et aux deux prochains mois avant sa prestation de serment, il est durement blessé, voire même mortellement blessé en tant que dirigeant politique, et je n’ai aucun doute sur le fait qu’il ne survivra pas politiquement aux six prochaines années.

Mikhaïl Kasyanov de son côté est certain que le mouvement d’opposition va sans problème s’inscrire dans la durée : “Nous avons un plan très clair, ce plan est de protéger le mouvement et de continuer à mettre la pression sur les autorités et ce dans un but bien précis : nous avons besoin d‘élections anticipées. Si nous comprenons bien la Constitution, tout ce que la Constitution nous permet, alors nous demandons des réformes politiques, des changements législatifs afin de permettre aux partis politiques de pouvoir s’enregistrer librement et de pouvoir participer librement à tous les niveaux des élections”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

François Bayrou : "une présidentielle ce n'est pas tant le message que le messager"