DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La révolte des salariés allemands du public


Allemagne

La révolte des salariés allemands du public

Aujourd’hui, mercredi 7 mars, c’est le point d’orgue des grèves des employés du secteur des services. C’est au tour des Lands du Bade Würtemberg et de la Rhénanie du Nord Westphalie d‘être frappés, et 28 millions d’habitants sont concernés.

Il s’agit d’un avertissement du syndicat Ver-di qui dénoncent l‘échec des négociations salariales de la semaine dernière:

“Les employeurs doivent réaliser qu’ils auraient dû nous proposer une offre et pas simplement faire semblant de négocier. Les gens sont en colère parce qu’ils pensent qu’ils n’auront pas d’offre décente. A présent, les employeurs vont forcément faire leur devoirs pour le prochain rendez-vous.”

Ce mouvement de grève a commencé lundi et se propagera dans toute l’Allemagne jusqu‘à la fin de la semaine.

Le syndicat Ver-di exige une augmentation de salaire de 6,5%, soit 200 euros par mois, pour environ deux millions de travailleurs.

Les salaires du secteur public ont été pratiquement gelés depuis sept ans.

Les discussions vont reprendre le 12 mars.

Le fameux modèle allemand pourrait avoir atteint l’une de ses limites.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Corée du Nord : encore quelques détails à régler avant l'envoi de l'aide alimentaire américaine