DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : la catastrophe humanitaire


Syrie

Syrie : la catastrophe humanitaire

Les Syriens d’Idleb, de Deraa, de Homs continuent de tenir tête à Damas malgré la violence du régime, les tortures dénoncées par l’ONU et ces nouveaux chiffres: 8 500 morts, 25 000 réfugiés, plus de 100 000 personnes déplacées…

Pression de la rue, pression internationale, la Turquie a de nouveau attaqué le régime de Bachar al-Assad ce mercredi, par la voix de son président Abdullah Gül:

“ Les problèmes d’un pays ne peuvent demeurer des problèmes intérieurs après avoir dépassé les limites du raisonnable, ils sont devenus le problème de la communauté internationale, de l’humanité toute entière. Malheureusement, c’est ce qui se passe en Syrie. Chaque jour, de nombreuses personnes meurent. Nous n’avons aucune confiance dans l’administration syrienne.”

Arrivée à Damas ce matin, la responsable des opérations humanitaires de l’ONU, Valérie Amos, doit se rendre à Homs, ville martyre. Elle veut aussi et surtout obtenir un accès humanitaire sans entrave à toutes les villes touchées par les violences.

Cet après-midi, une équipe du Croissant-rouge syrien dit être parvenu à entrer à Baba Amr, un quartier de Homs, assiégé et pilonné pendant près d’un mois par les forces syriennes. Les habitants auraient presque tous fui.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vainqueur du "Super Tuesday" Mitt Romney reste talonné par son principal adversaire