DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le combat mondial des droits des Femmes

Vous lisez:

Le combat mondial des droits des Femmes

Taille du texte Aa Aa

Si il y a bien un jour que les activistes de Femen ne devaient pas manquer pour faire parler de leur cause, c’est bien la Journée de la Femme. Et c’est à Istanbul que leur happening provoquant a eu lieu cette fois.

Un rapport de l’ONU révèle en effet que la Turquie occupe l’une des plus mauvaises places mondiales en matière de violence domestique faite aux femmes.

Un autre pays qui est bien placé dans ce triste classement, c’est l’Afghanistan. La haute autorité religieuse des Oulémas afghans a rappelé mardi que par rapport à l’homme, la femme était
“secondaire”. Le président Hamid Karzaï, invoquant la charia, a soutenu ces positions.

“Les religieux se mobilisent aujourd’hui contre les droits des femmes, explique Shukria Barikzaï, députée afghane et militante féministe. Peut-être pensent-ils que les femmes en Afghanistan n’ont pas de soutiens ou de supporters, mais moi je crois que nous en avons, je crois que nous ne sommes pas seules sur cette longue route”.

A Proche-Orient, quelques figures également se mobilisent depuis longtemps pour les droits des Femmes. Hanin Zoabi, ainsi, qui est la seule Arabe-Israélienne membre de la Knesset.

Côté palestinien, Hanane Ashrawi est membre du Conseil National :
“Le mouvement des femmes, et c’est le résultat d’un dur travail et du soutien des hommes à l’esprit ouvert, a été capable de changer la réalité et de briser les barrières et les limites qui avaient été mises en place”.

A Gaza et en Cisjordanie, où des manifestations pour les droits des Femmes ont lieu régulièrement, un jour férié a été décrété à l’occasion de cette Journée de la Femme.