DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce respire, une partie de sa dette sera effacée

Vous lisez:

La Grèce respire, une partie de sa dette sera effacée

Taille du texte Aa Aa

L’opération d’effacement d’une partie de la dette grecque compte sur une forte participation des créanciers privés, au delà de 85%, un chiffre bien supérieur au minimum requis, estimé à 75% .
 
Athènes évite donc le défaut de paiement.
La dette va être restructurée par échanges de titres, le secteur privé détient 206 milliards d’obligations souveraines grecques.
  
“La recapitalisation est significative et nécessaire pour permettre au système bancaire grec d‘élargir à nouveau son crédit à l‘économie réelle”, explique Plato Moriokroussos, d’Eurobank EFG.
 
Cet échange de titres conditionne le déblocage de l’aide de 130 milliards d’euros approuvée le mois dernier par le FMI et l’Union européenne.
 
Une aide accompagnée de cures d’austérité qui, dans un contexte de récession, a pour principale conséquence le chômage. Il a atteint 21% de la population active, soit un million de chômeurs.