DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Italiens rejettent la réforme du travail


Italie

Les Italiens rejettent la réforme du travail

A Rome, près de 50 000 personnes ont manifesté à l’appel du plus grand syndicat de métallos, la FIOM, contre la réforme du marché du travail. Les manifestants dénoncent un projet de réforme du gouvernement qui vise à faciliter les licenciements. Le Premier ministre Mario Monti veut rendre le marché du travail plus flexible pour encourager les entreprises à embaucher.
 
“Pour nous, ils procèdent de la même manière que Berlsuconi. Mario Monti nous demande de plus en plus de sacrifices. Et ils ne garantissent même pas le droit du travail, qui est un droit fondamental.“ 
 
On va continuer le combat. Aujourd’hui, ce n’est pas notre dernière manfestation. Nous voulons lancer une nouvelle dans ce pays. Le problème, c’est de pouvoir créer des emploi. Le problème est de reconnaître que les travailleurs sont ceux qui soutiennent ce pays.
 
Dans le collimateur des manifestants également : le groupe autobomile Fiat qui a durci les conditions de travail dans ses usines pour sauver des emplois et maintenir sa compétivité. La FIOM est le seul à avoir refusé de signer le nouveau contrat.
 
 
 
 

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La "très grande réussite" de l'échange de dette selon le ministre grec des finances