DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce: Papademos se félicite de l'échange de dette


Grèce

Grèce: Papademos se félicite de l'échange de dette

La coupe de 105 milliards dans la dette de la Grèce ouvre une fenêtre d’espoir pour le pays. Plus de 85% des créanciers privés ont accepté de particper à l‘échange de leurs titres de dette. Athènes échappe donc à la faillite, et pourra bénéficier d’un second plan de sauvetage à hauteur de 130 milliards d’euros. C’est un soulagement pour le pays qui était accablé par une dette de 350 milliards d’euros.

“Plus vous coupez ras” dit cette coiffeuse, “plus les cheveux deviennent forts. Donc, espérons qu’avec cette coupe de la dette, il y aura de la croissance.”

Si la population ne peut être que soulagée, le gouvernement l’est aussi. Lucas Papademos a salué les sacrifices du peuple et le consensus des partis politiques: “La réalisation de la plus grande restructuration jamais effectuée de la dette ouvre une fenêtre d’espoir et d’occasions pour la Grèce.” a-t-il déclaré. “C’est un succès historique rendu possible grâce à un travail méthodique et acharné.”

Tout le monde n’est pas aussi optimiste. Philippe Waechter, directeur des études économiques chez Natixis Asset Management, se demande si la restrucuration de la dette grecque suffira à remettre le pays sur les rails: “La situation de Grèce en tant que telle pour le citoyen grec va rester extrêmement fragile et la question qui est posée est de savoir si la Grèce va pouvoir, compte tenu du plan d’austerité, faire face à toutes ces contraintes.” se demande-t-il.

La bonne nouvelle n’aura en effet pas suffit à rétablir la confiance de la population. La majorité des Grecs restent pessimistes sur l’avenir. Un cinquième de la population active est aujourd’hui au chômage.

Prochain article

monde

Des dizaines de milliers de manifestants à Bahrein