DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : la relaxe pour le médecin accusé de pratiquer des tests de virginité


Egypte

Egypte : la relaxe pour le médecin accusé de pratiquer des tests de virginité

En Égypte, un tribunal militaire a relaxé un médecin qui était accusé d’avoir pratiqué des tests de virginité forcés sur des manifestantes. L’une d’elle avait porté plainte mais le juge a estimé que son témoignage était contradictoire. A l’audience, le médecin a ridiculisé son accusatrice en expliquant que celle-ci avait prétendu avoir été filmée pour une œuvre pornographique.

Absente au tribunal, Samira Ibrahim avait été arrêtée il y a un an lors d’une manifestation pro-démocratie. Outre le test forcé de virginité, qui été dénoncée comme une forme de torture par des organisations de défense des droits de l’homme, elle dit avoir été électrocutée et battue toute une nuit par des militaires.

De nombreuses femmes disent avoir été brutalisées pendant la révolution égyptienne. La vidéo d’une femme traînée à terre et battue avait provoqué de nombreuses protestations et terni un peu plus l’image de l’armée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Sarkozy: un meeting géant pour conjurer une défaite annoncée