DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sarkozy: un meeting géant pour conjurer une défaite annoncée


France

Sarkozy: un meeting géant pour conjurer une défaite annoncée

C’est quitte ou double pour Nicolas Sarkozy donné largement battu dans les sondages.

A deux mois de la présidentielle, le chef de l’Etat sortant s’est offert dimanche un show à l’américaine. A Villepinte devant des milliers de partisans, le chef de file de la droite française vante les mérites du protectionnisme : “La France exigera que désormais les PME européennes aient une part des marchés publics qui leur soit réservée. Si au bout d’un an nous n’avons pas progressé, la France appliquera unilatéralement sa propre charte des PME jusqu‘à ce que les négociations aboutissent”

Pour le correspondant du New York Times à Paris, Nicolas Sarkozy chasse sur les terres de l’extrême-droite. Objectif : rattraper son retard sur François Hollande : “Je pense que la campagne de Sarkozy se déplace délibérément vers la droite pour être certain de gagner les votes des personnes tentées de voter Marine Le Pen explique Steven Erlanger. Mais son vrai risque ce sont les votes cachés pour le Front national car les gens mentent encore aux instituts de sondages”.

La candidate du Front national, Marine Le Pen, troisième dans les sondages, dit ne pas avoir encore réuni les 500 signatures obligatoires pour se présenter. Il lui faut trouver 15 parrainages d’ici la date butoir de vendredi prochain.

François Hollande, le candidat du Parti socialiste et favori des sondages a confirmé ce dimanche qu’il était pour un retrait accéléré des troupes françaises d’Afghanistan d’ici fin 2012 et pour une relance de l’Europe de la défense.

Prochain article

monde

Au Japon, l'hommage aux victimes du tsunami