DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie: "Cela va être dur mais il faut garder espoir" - Kofi Annan


Syrie

Syrie: "Cela va être dur mais il faut garder espoir" - Kofi Annan

Le régime de Bachar al-Assad semble toujours décidé à écraser la révolte populaire.
De violents combats entre armée et rebelles seraient toujours en cours ce dimanche dans la ville d’Idleb et à Homs. Pour la seule journée de samedi, 90 personnes ont été tuées à travers le pays.

A Homs, des centaines de personnes ont bravé les armes pour descendre dans la rue. Objectif: soutenir ceux qui combattent le pouvoir en place.

La fin des violences en Syrie, les appels en ce sens ne cessent de se multiplier. Kofi Annan, l‘émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe l’a de nouveau demandé ce dimanche à Bachar al-Assad; “Cela va être dur a confié le diplomate mais il faut faire preuve d’espoir”. La veille, le président syrien avait écarté tout dialogue avant l‘élimination de ceux qu’il qualifie de terroristes.

Kofi Annan a également rencontré les autorités religieuses du pays.

Sa mision est difficile, non seulement Damas refuse de reconnaître l’ampleur de la contestation mais l’opposition est divisée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un an après, les Japonais entre tristesse, colère et espoir