DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Déficit : petite concession à l'Espagne, mais elle devra rentrer dans les clous en 2013


Le bureau de Bruxelles

Déficit : petite concession à l'Espagne, mais elle devra rentrer dans les clous en 2013

C’est un petit ballon d’oxygène pour l’Espagne, mais elle devra rapidement rentrer dans les clous. Réunis à Bruxelles, les ministres européens des Finances acceptent que son déficit soit plus élevé que prévu en 2012, mais dès 2013 Madrid devra repasser sous la barre des 3%.

“ L’effort est inchangé pour 2013 pour l’Espagne. Ce qui est vrai pour l’Espagne est vrai pour tous les autres pays. Nous sommes en train de restaurer la confiance dans la zone euro, nous sommes en train de mettre en place des dispositifs de protection et de réduction des déficits “ , a commenté le ministre français François Baroin.

La Hongrie pourrait en revanche être sanctionnée pour ses dérapages persistants. Depuis 2004, le pays excède le seuil autorisé et il pourrait être privé de fonds de cohésion. Autre sujet débattu, l’introduction à l‘échelle européenne d’une taxe sur les transactions financières. Mais les Etats membres sont très partagés.

“ Nous pensons qu’une taxe sur les transactions financières est difficile à accepter “, martèle Anders Borg, le ministre suédois des Finances. “ Cela augmenterait les coûts d’emprunt pour l’immobilier, pour les entreprises et pour les gouvernements. Donc, c’est une proposition qui n’est pas bonne pour la croissance européenne. “

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Crime organisé : Bruxelles veut faciliter la récupération des avoirs