DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sarkozy dément un financement par Kadhafi de sa campagne de 2007


monde

Sarkozy dément un financement par Kadhafi de sa campagne de 2007

Bonne nouvelle pour Nicolas Sarkozy. Le président-candidat est pour la première fois en tête d’un sondage paru ce mardi. A quarante jours de la présidentielle, il était l’invité ce lundi d’une émission politique sur la première chaîne de télévision française (TF1). Et il a été interrogé sur les informations relayées par le site Mediapart. Des informations selon lesquelles il aurait bénéficié, pour sa campagne électorale de 2007, d’un soutien financier de Mouammar Kadhafi.

“Un site internet affirme que le colonel Kadhafi aurait financé votre campagne en 2007. Est-ce que c’est vrai ?”, demande la journaliste.

- S’il l’avait financé, je n’aurais pas été très reconnaissant, répond Nicolas Sarkozy, faisant référence à la contribution de la France dans la chute du régime Kadhafi.

- Son fils, Saïf Al-Islam affirme que vous avez reçu de l’argent de la famille Kadhafi, relance la journaliste.

- une référence morale, sans doute, rétorque ironiquement le candidat de l’UMP. Je suis désolé pour vous que vous soyez la porte-parole du fils Kadhafi. Franchement, je vous ai connu dans un meilleur rôle. M. Kadhafi, qui est connu pour dire n’importe quoi, avait même dit qu’il y avait des chèques. Et bien, que son fils les produise.”

Il y a un an, alors que la France soutenait les insurgés libyens, Saïf Al-Islam avait accusé Nicolas Sarkozy, au cours d’une interview exclusive accordée à euronews.

“Tout d’abord, avait-il lancé, il faut que Sarkozy rende l’argent qu’il a accepté de la Libye pour financer sa campagne électorale. C’est nous qui avons financé sa campagne, et nous en avons la preuve. La première chose que l’on demande à ce clown, c’est de rendre l’argent au peuple libyen. Nous lui avons accordé une aide afin qu’il œuvre pour le peuple libyen, mais il nous a déçu. Qu’il nous rende notre argent. Nous avons tous les détails, les comptes bancaires, les documents, et les opérations de transfert. Nous révélerons tout prochainement”.

Saïf Al-Islam n’a pas eu l’occasion de faire ces révélations. Il a été arrêté en novembre dernier. Il serait détenu à Zenten dans le sud de la Libye. Il fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Interview complète de Saïf al-Islam

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

News of the World : retour à la case garde à vue pour Rebekah Brooks