DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : L'appel à la fin des violences toujours sans réponse


Syrie

Syrie : L'appel à la fin des violences toujours sans réponse

Kofi Annan attend toujours une réponse de Bachar al-Assad à ses propositions sur un arrêt des violences en Syrie. De retour d’une visite à Damas, l’envoyé spécial de l’ONU et de la Ligue arabe était à Ankara ce mardi où il s’est entretenu cette fois avec les responsables de l’opposition syrienne.

Moscou, de son côté, refuse toujours que le gouvernement syrien endosse l’entière responsabilité des violences. Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, appelle à un cessez-le feu simultané : “ On ne peut pas demander au gouvernement syrien de retirer ses troupes des villes et des villages et ne rien exiger de la part des bandes armées.”

Pour le moment, le président syrien s’est contenté d’annoncer ce mardi la tenue d‘élections législatives pour le 7 mai. Le scrutin, qui devait se tenir initialement en septembre, avait été reporté en raison d’une série de réformes. Parmi celles-ci figure une nouvelle Constitution, approuvée fin février lors d’un référendum qualifié de mascarade par l’opposition.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : L'armée aurait miné les frontières pour empêcher la fuite de réfugiés