DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : L'armée aurait miné les frontières pour empêcher la fuite de réfugiés


Syrie

Syrie : L'armée aurait miné les frontières pour empêcher la fuite de réfugiés

L’armée syrienne aurait posé des mines près des frontières turques et libanaises. C’est ce qu’a affirmé l’organisation Human Rights Watch qui dit s’appuyer sur les témoignages de nombreux réfugiés. Le rapport évoque notamment le cas d’un adolescent de 15 ans qui a perdu une jambe sur une mine alors qu’il évacuait un blessé vers le Liban. L’objectif des forces syriennes serait double : empêcher la fuite des réfugiés et stopper la contrebande d’armes, de vivres et de médicaments en provenance des pays frontaliers.

Par ailleurs, les violences ce mardi auraient fait à nouveau des dizaines de morts, principalement à Idleb. Depuis quatre jours, l’armée concentre ses attaques sur cette ville du nord-ouest de la Syrie pour y déloger les combattant rebelles, notamment avec l’aide des snipers. L’opposition redoute que le siège d’Idleb ressemble à celui de Baba Amr à Homs.

A lire aussi: Syrie : au cœur du conflit

Prochain article

monde

Marine Le Pen annonce avoir les 500 parrainages nécessaires pour la présidentielle