DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : anniversaire symbolique, pas de répit dans la violence


Syrie

Syrie : anniversaire symbolique, pas de répit dans la violence

Un an après le début de la révolte, la répression perdure en Syrie, marquant l’obstination d’un président arc-bouté sur ses positions, et ce malgré les médiations, les sanctions, les désertions ou les défections au sein de son propre camp.

Ce jeudi, les combats faisaient rage et notamment à Idleb au Nord-ouest,
opposant les forces de sécurité à l’Armée libre syrienne.

Bilan de cette journée, seize morts, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme en comptabilise plus de 9000 depuis le 15 mars 2011, des civils pour la plupart.

Les syriens continuent de fuir leur pays et sa violence, un millier d’entre eux ont franchi la frontière turque ces dernières 24 heures.

“Nous sommes tous syriens. ils tuent mes frères, mes cousins, concitoyens, des croyants, chaque enfant qui meurt est une perte pour la Syrie, pour moi et pour mon pays”, témoigne Mustafa Faida, un réfugié syrien.

“Nous voulons des armes. C’est la priorité. Mais aussi une zone tampon, une zone d’exclusion aérienne”, dit cet autre réfugié syrien Mohammed Gazzam.

Alors que l‘émissaire international Kofi Annan doit rendre compte vendredi au Conseil de sécurité de sa récente mission en Syrie, l’ONU à réitéré son appel à briser le cycle de la violence.

Prochain article

monde

Le Bolchoï a sa chaîne sur Youtube