DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philippe Poutou : "le simple ouvrier après le simple facteur" 

Vous lisez:

Philippe Poutou : "le simple ouvrier après le simple facteur" 

Taille du texte Aa Aa

Philippe Poutou, 44 ans, ouvrier et syndicaliste, a été désigné candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste à l‘élection présidentielle après le retrait du très médiatique Olivier Besancenot, en juin 2011. 
 
Peu habitué aux feux de la rampe, il a du mal à trouver ses marques dans cette campagne, d’autant plus qu’il a continue à travailler. Il est ouvrier à l’usine First-Ford de Blanquefort près de Bordeaux.
 Sans diplôme, après avoir échoué au bac mécanique, Philippe Poutou a d’abord enchaîné les emplois précaires, avant de trouver un CDI comme réparateur de machines-outils. Son père était facteur, sa mère, sans emploi.
 
Choqué par la violence de la société, Philippe Poutou a commencé à militer en 1984 au lycée. Se disant à l‘époque « anarchiste, anti-Pinochet, pro-Mandela, anti-apartheid, anti-nucléaire, baba-cool », il rentre alors avec plusieurs amis à Lutte ouvrière, d’où il sera finalement exclu après une crise interne (1996-1997).
 
Militant de La Voix des Travailleurs, puis de la Ligue communiste révolutionnaire en 2000, il participe en 2009 à la création du Nouveau parti anticapitaliste (NPA).
 
Pendant des années, il a animé la lutte de la CGT contre la fermeture de son usine et a participé à la sauvegarde d’un millier d’emplois.
 
Philippe Poutou a réuni 572 signatures d‘élus pour participer à la présidentielle. Pour lui c’est une “victoire“ d’avoir “franchi ce filtre anti-démocratique”. Il se dit fier de “présenter un ouvrier à la présidentielle”.
 

Tendance politique : Gauche révolutionnaire, trotskyste, anti-captitaliste
• Site de campagne : www.poutou2012.org
• Site du parti : www.npa2009.org
• facebook : philippe.poutou
• twitter : @philippepoutou