Skip to main content

|

Cette arrestation était attendue en Libye, en France et par la Cour pénale internationale.

Cet homme est l’ancien chef des renseignements militaires du colonel Kadhafi. Il s’agit d’Abdallah al-Senoussi. Il était en fuite depuis des mois. Il a été arrêté en Mauritanie, la nuit dernière, à l’aéroport de Nouackchott, en provenance du Maroc et en possession d’un faux passeport malien.

Pendant des décennies, Senoussi a inspiré la peur et la haine des Libyens. Il était le bras droit de Kadhafi et son beau-frère. La CPI veut le juger pour crimes de guerre.
Réactions à Tripoli:

“C’est un moment de joie pour les Libyens, même si j’aurais souhaité qu’on l’arrête ici. Peu importe ce qu’on lui fera, ce ne sera pas une vengeance suffisante compte tenu de ce que Senoussi nous a fait.”

“Senoussi est la boîte noire de Kadhafi, il détient beaucoup d’informations, c’est lui qui a tué 1200 prisonniers, il a du sang sur les mains et il devrait être amené ici et jugé en Libye.”

La Libye a demandé son extradition.
La France le veut aussi car Senoussi a déjà été condamné par contumace à perpétuité par la justice française pour sa responsabilité dans l’attentat du DC10 d’UTA.
Le 19 septembre 1989, 170 personnes, dont 54 Français, sont mortes dans l’explosion du vol Brazzaville-Paris.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?