Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Un groupe lié à l’Etat islamique revendique dans une vidéo l’enlèvement d’un Français en Algérie et menace de l’exécuter si la France ne cesse pas ses frappes en Irak (AFP)
|

Une cérémonie d’hommages sera organisée mercredi à Lommel pour les 17 victimes de la ville. Le lendemain, les funérailles des sept enfants d’Herverlee se tiendront à Louvain. Le roi et le gouvernement seront présents. Les obsèques du professeur de l‘école Sint-Lambertus et de l’accompagnatrice auront lieu dans l’intimité.

Ce samedi, quatre jours après l’accident qui a traumatisé tout le pays, les photos des cercueils blancs des jeunes victimes lors de leur arrivée sur une base militaire, près de Bruxelles, ont fait la Une de la plupart des quotidiens belges qui titraient “Morts ensemble, enterrés ensemble”, “Chagrin silencieux”…

Les messages de soutien aux familles affluent.
Et comme l’explique cette boulangère de Lommel, “tout le monde a de la peine. Lommel est une petite ville, on connaît tout le monde ici, chacun connaît une personne qui avait de la famille dans le car.”

A Lommel, après l’hommage plus officiel, les obsèques des 17 victimes se tiendront dans l’intimité. Willy Bekers y sera sans doute:

“Raymond Theunis, le professeur, était l’un de mes amis. On travaillait ensemble depuis des années ici à Lommel pour la Croix-Rouge” explique-t-il.

15 jeunes blessés ont pu être rapatriés de Suisse et sont aujourd’hui traités à l’hôpital de Louvain.
Trois fillettes, dont deux toujours dans le coma, sont encore hospitalisés à Lausanne.
Et l’accident n’a encore trouvé aucune explication.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|