DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Peine de mort au Bélarus

Vous lisez:

Peine de mort au Bélarus

Taille du texte Aa Aa

L’un des deux auteurs de l’attentat du métro de Minsk a été exécuté. C’est sa famille et une organisation des droits de l’homme qui l’annoncent.

Au Bélarus, les condamnés à mort sont exécutés d’une balle dans la nuque.

Le 30 novembre 2011, Vladislav Kovalev avait été reconnu coupable de complicité d’attentat, Dmitri Konovalov d’avoir préparé la bombe et de l’avoir fait exploser. On ne sait pas encore si sa peine a été appliquée.

L’attentat avait causé la mort de 15 personnes.
Les deux hommes avaient avoué les faits, après avoir subi des violences selon les organisations des droits de l’homme.
Pendant le procès, aucune preuve matérielle n’a été apportée, aucun mobile n’a été avancé. Kovalev s‘était même rétracté.

Face à l’arrestation rapide des deux hommes, les circonstances de leurs aveux et le manque total de preuves au procès, certains ont accusé le régime de Loucachenko d’avoir lui-même ordonné l’attentat pour justifier une répression accrue de l’opposition.

Le Bélarus est le dernier pays d’Europe et de l’ex-Union soviétique à procéder encore à des exécutions.