Skip to main content

Dernière Minute
  • Algérie: Abdelaziz Bouteflika officiellement déclaré vainqueur de l‘élection présidentielle avec 81.53% des voix
  • La Russie a exprimé vendredi sa déception face à l’interprétation que font les Etats-Unis de l’accord sur l’Ukraine conclu à Genève, jugeant “totalement inacceptable” la menace américaine de nouvelles sanctions contre Moscou
  • Un séisme d’une magnitude de 7,4 a été ressenti à Mexico
  • Tennis : Rafael Nadal, huit fois vainqueur du tournoi, éliminé en quart de finale à Monte-Carlo
|

Damas secoué par un double attentat. Ces deux attaques ont fait au moins 27 morts et plus d’une centaine de blessés.
 
Des véhicules calcinés, un immeuble en partie détruit, et du sang sur le sol, autant de stigmates qui témoignent de la violence, de la puissance  de la déflagration.
 
Les explosions visaient un centre des renseignements de l’aviation dans le quartier d’al-Qasaa et la direction de la police criminelle dans le quartier de Douar al-Jamarik.
 
Ce Damascène laisse éclater sa colère, accusant les rebelles d‘être des terroristes : “Ce sang qui coule, c’est notre printemps arabe. C’est le printemps de la Syrie. Mais personne dans le monde ne peut nous forcer la main. Nous continuerons toujours de soutenir notre pays. Nous verserons notre sang, nous sacrifierons nos enfants et notre âme pour la Syrie. Quoiqu’ils fassent, les rebelles resteront toujours plus petit que la plus petite botte de n’importe quel soldat syrien”.
 
La télévision officielle syrienne a accusé l’Arabie saoudite et le Qatar d’avoir une responsabilité politique dans ces attaques. Les deux pays se sont prononcés en faveur de l’armement des rebelles syriens.
 
Depuis le début de l’insurrection il y a un an, Damas et Alep ont été frappés par plusieurs attentats qui ont fait des dizaines de morts. Les autorités syriennes et les insurgés se sont systématiquement renvoyé la responsabilité de ces attaques.


 
 

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?