DERNIERE MINUTE

La campagne électorale française de facto suspendue après la fusillade de Toulouse

Vous lisez:

La campagne électorale française de facto suspendue après la fusillade de Toulouse

Taille du texte Aa Aa

L‘émotion est générale notamment parmi la classe politique à un peu plus d’un mois du premier tour de l‘élection présidentielle prévu le 22 avril.

Le président Nicolas Sarkozy, également candidat à sa réélection s’est immédiatement rendu dans la ville rose endeuillée :

“Cet assassinat ne concerne pas que la communauté juive, toute la communauté nationale est bouleversée et est à vos côtés. Nous sommes interpellés par la similitude du mode opératoire du drame d’aujourd’hui et de ceux de la semaine dernière”.

François Hollande, le candidat socialiste et François Bayrou, le candidat centriste devaient aussi se rendre à Toulouse. Tous les candidats dont Marine Le Pen, la représentante de l’extrême-droite ont condamné cette fusillade contre un collège juif, certains évoquant un “attentat antisémite”.