DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Péages routiers à l'étude en Grande Bretagne


économie

Péages routiers à l'étude en Grande Bretagne

La Grande Bretagne va étudier de près le potentiel représenté par la privatisation d’une partie de ses infrastructures routières dont la concession serait confiée au privé. L’utilisation de ces routes qui sont encore à construire, serait donc payante.
En ces temps d’austérité, le premier ministre David Cameron a déjà dit qu’il n’y avait plus d’argent pour de vastes programmes routiers en Grande Bretagne, financés par les fonds publics.
121
“Je pense qu’il faut qu’on regarde des approches innovatrices pour financer nos routes pour réduire la congestion automobile. Le péage routier ajoute David Cameron est une option, mais ne concerne que les réalisations nouvelles et non pas le réseau existant. Je veux être clair, il ne s’agit pas d’une opération de péages de masse, et comme je l’ai dit elle ne concernera pas les routes existantes. Il s’agit d’obtenir plus avec l’argent que les automobilistes payent déjà”.
147
Le gouvernement britannique cherche à rattraper le retard du pays dans les infrastructures de transport en particulier sans remettre en cause son plan d’austérité budgétaire. Le prochain budget du gouvernement Cameron qui sera dévoilé mercredi prochain sera probablement axé sur sur les économie pour assainir les finances publiques.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Pas d'accord Etats Unis/Grande Bretagne sur un recours aux réserves stratégiques de pétrole